Saint-Julien

Saint-Julien

L’AOC Saint-Julien est située dans le centre géographique du Médoc entre Pauillac et Margaux. C’est la plus petite appellation du Médoc en surface puisqu’elle ne représente que 910 ha de vignes (soit 6% du vignoble médocain).

Le vignoble produit chaque année 41 000 hl de vins rouges. Comme celui de Pauillac, le vignoble de Saint-Julien est assez exceptionnel. Il repose principalement sur des sols de graves, marnes et cailloux. Ce terroir est particulièrement adapté au cabernet-sauvignon, cabernet franc, merlot, petit verdot et au malbec.

Malgré sa petite surface, Saint-Julien regroupe onze crus classés, ce qui représente 80% de l’AOC. Parmi eux, le célèbre Château Léoville Las Cases ou encore les Châteaux Beychevelle, Talbot, Ducru-Beaucaillou. Les Saint-Julien présentent une remarquable aptitude au vieillissement. Tout à la fois harmonieux, puissants et fins, les Saint-Julien ont une bouche charnue, ample, magnifiquement structurée, équilibrée élégante. La finale est longue, épicée et fruitée.

  • Trier par Taille

  • Trier par Prix

  • Beychevelle Beychevelle

    Beychevelle

    €115.00
    Coup d'oeil
    Beychevelle

    Beychevelle

    €115.00

    Beychevelle

    Château Beychevelle, localisé dans l'extrême sud-est de l'appellation Saint Julien, près de la Gironde, est un Quatrième Cru au classement de 1855. Sa qualité et sa réputation sont le fruit d'un travail séculaire car depuis toujours, ses propriétaires ont eu à cœur de sélectionner les meilleures parcelles pour élaborer ce Grand Cru.

    Elles se partagent toutes le même terroir, des graves garonnaises profondes qui datent du Quaternaire et qui plaisent tout particulièrement aux 2 principaux cépages de ce vin, le cabernet sauvignon et le merlot, le premier autour des 60%. Vous trouverez aussi dans cette cuvée un peu de cabernet franc et de petit verdot. Après des vendanges manuelles, la récolte est vinifiée de façon traditionnelle, avec notamment un élevage de 18 mois en fûts de chêne neufs à moitié, l'autre vieille d'un vin.

    Il en résulte un Saint-Julien racé et expressif où la fleur rejoint le fruit, avec de la finesse, de la souplesse et une très belle aptitude à la garde, qui peut se compter en décennies.

     

    Château Beychevelle

    En premier lieu, Beychevelle, c'est un des plus beaux châteaux du Médoc. Y séjournèrent les plus puissantes familles comme les Ducs D'Epernon ou encore Jean-Louis Nogaret de la Valette, Grand Amiral de France et Gouverneur de Guyenne. D'ailleurs le nom du lieu, Beychevelle pour Baisse voile, serait lié à cet homme qui réclamait que les navires, en signe d'hommage, baissent leurs voiles en passant devant son château. Aujourd'hui, le lieu est la propriété des Grands Millésimes de France – Groupes Castel et Suntory – et s'y déroulent nombre de manifestation de prestige.

    Si le domaine couvre 250 hectares, le vignoble occupe seulement 90 hectares avec des vignes d'une trentaine d'années en 2012. Elles mettent à l'honneur le cabernet sauvignon avec environ 62% de la surface puis le merlot pour un petit tiers et enfin, cabernet franc et petit verdot.

    Au chai, tout est fait de manière traditionnelle, avec une moitié de bois neuf, pour exprimer le terroir somptueux de Saint Julien et produire des vins à la hauteur de ce Quatrième Grand Cru au classement de 1855. Bernard Burtschy a retenu le premier et le second vin de Beychevelle.

    www.beychevelle.com
  • Connétable Talbot

    Connétable Talbot

    De €25.00 - À €30.00
    Coup d'oeil
    Connétable Talbot

    Connétable Talbot

    €25.00

    Connétable Talbot

    Ce Connétable est un des tout premiers seconds vins du Médoc. Le château Talbot, Quatrième Cru de l'appellation Saint-Julien, l'a élaboré pour la première fois dans les années 1960. Ainsi a-t-il profité de plusieurs décennies de soins, de sélections et d'expérience.

    Sont convoqués 3 cépages – cabernet sauvignon puis un peu de merlot et des traces de verdot – ainsi que les jeunes vignes du domaine ou les cuvées ne donnant pas la qualité du premier vin.

    Après des vendanges manuelles, le bois est à l'honneur sous formes de cuves pour la vinification ou de barriques pour l'élevage, avec, pour celui-ci, environ une moitié de bois neuf.

    Le résultat est un Saint-Julien classique et élégant, fruité, marqué par une trame nette et bien dessinée qui précède une finale longue et fraîche. La garde tourne autour de la décennie, selon le millésime

     

    Château Talbot

    Grand Cru Classé Saint-Julien (Médoc), le château Talbot s'étend sur 107 hectares de vignes en culture au sein de la commune de Saint-Julien, appellation hors du commun puisqu'elle ne comporte pas moins de 11 crus classés.

    Situé de façon idéale en bordure de l'estuaire de la Gironde sur des croupes de graves alluvionnaires charriées du Massif Central par la Dordogne et des Pyrénées par la Garonne, le terroir du Château Talbot est exceptionnel.

    http://chateau-talbot.com/tablet/index.php

  • Gloria Gloria

    Gloria

    De €35.00 - À €40.00
    Coup d'oeil
    Gloria

    Gloria

    €35.00

    Gloria

    Bien qu’issu de terroirs de grands crus classés, Château Gloria n’a jamais pu obtenir la révision du classement de 1855 qui lui aurait permis d’y figurer. Cependant, sans être au niveau des meilleurs Ssaint Julien, Château Gloria n’a rien à envier à nombre de crus classés en 1855. Il constitue de ce fait souvent une bonne opportunité en terme de rapport qualité/prix.

    Au cours des années, l’appareil de production a fait l’objet de rénovations et de modernisations successives, avec notamment la construction en 2000 d’un nouveau chai à barriques.

    Comme bon nombre de Saint-Julien, Gloria présente en général un bon équilibre entre corps et finesse. Il bénéficie depuis au moins le début des années 2000 d’évaluations qualitatives très régulières et de bon niveau. La robe est soutenue, le nez intense et marqué par le fruit. En bouche, il est en général apprécié pour sa rondeur, sa finesse et son équilibre lui conférant une bonne souplesse.

     

    Château Gloria

    Le Château Gloria est unique par son histoire. Alors que la plupart des grands châteaux du Médoc possèdent des racines historiques qui se chiffrent en centaines d’années, Gloria est né en 1942 avec l’acquisition par Henri Martin d’une parcelle de 6 ha achetés au Château Beychevelle. Henri Martin, né dans le monde du vin à Beychevelle, fut, comme son père, tonnelier. Maire de Saint-Julien, homme d’influence, qui devint entre autres président du Conseil Interprofessionnel des Vins de Bordeaux, il parvint au cours des années à racheter des parcelles issues des célèbres châteaux de l’appellation Saint Julien, pour finalement constituer de toutes pièces un domaine de 44 ha.

    Après son décès en 1991, Françoise sa fille et Jean-Louis Triaud, son gendre, assurent la gestion de la propriété comme celle du Château Saint-Pierre, 4ème grand cru classé en 1855. Il faut ajouter que parallèlement, Jean-Louis Triaud, comme son beau-père l’avait été, est actuellement président des Girondins de Bordeaux. Le terroir argilo-graveleux se répartit sur 3 zones : au centre de Beychevelle, à l’ouest et au nord de l’appellation, à la limite de Pauillac. Les vignes sont plantées très classiquement de Cabernet Sauvignon (65%), Merlot (25%), Cabernet Franc et Petit Verdot (5% chacun). Le rendement moyen est de 45 hl/ha. Le domaine produit un second vin, Château Peymartin, qui représente environ 20% du volume global.

    http://www.domaines-henri-martin.com/fr/chateau-gloria

  • La Croix Ducru Beaucaillou La Croix Ducru Beaucaillou

    La Croix Ducru Beaucaillou

    De €42.00 - À €90.00
    Coup d'oeil
    La Croix Ducru Beaucaillou

    La Croix Ducru Beaucaillou

    €42.00

    Croix de Ducru Beaucaillou

    Ce château, classé Deuxième Cru en 1855, doit son nom aux beaux et gros cailloux qui caractérisent le terroir de Saint-Julien et en font un lieu d'exception pour les cépages bordelais, avec des sols pauvres et bien drainés.

    La Croix de Beaucaillou, vit le jour avec le millésime 1995. Deux cépages sont ici assemblés : un peu de merlot noir et beaucoup de cabernet sauvignon, jusqu'à 85% certains millésimes.

    Au chai, les vinifications sont parcellaires, pour mieux exprimer les caractéristiques des parcelles et des cépages, avec un élevage en barriques neuves de 20 à 40% suivant la richesse des millésimes.

    Ainsi s'élabore un second vin puissant, profond, ferme, avec des fleurs et des épices. Certains se posent la question de savoir si c'est vraiment un second vin...

     

    Château Ducru Beaucaillou

    Posé au milieu d’un parc centenaire avec une vue imprenable sur l’estuaire de la Gironde, Ducru-Beaucaillou est un château de style victorien qui est devenu au fil du temps un des grands symboles du Médoc. Ce Second Grand Cru au classement de 1855, tient son nom des beaux et gros cailloux qui jonchent le vignoble et qui participent activement à la qualité des vins, notamment en restituant en soirée la chaleur accumulée dans la journée.

    Le château est entre les mains de la famille Borie, qui possède également les châteaux Ducluzeau, Lalande-Borie et Fourcas-Borie.  Les 75 hectares du vignoble Ducru Beaucaillou se répartissent sur la partie orientale de ce grand terroir de graves quaternaires sur lesquelles l'estuaire de la Gironde agit comme un climatiseur.

    Dans les vignes, conduites en lutte raisonnée, il y a environ 2 tiers de cabernet sauvignon pour un tiers de merlot, avec des parcelles de vieux ceps qui plongent leurs racines en profondeur pour capter l'essence du terroir.

    Au chai, après des vendanges manuelles, la vinification est parcellaire, précise et attentive pour des vins dont la réputation n'est plus à faire.

    http://www.chateau-ducru-beaucaillou.com

  • Léoville Poyferré

    Léoville Poyferré

    De €71.40 - À €321.60
    Coup d'oeil
    Léoville Poyferré

    Léoville Poyferré

    €71.40

    Léoville Poyferré



    Le château Léoville Poyferré, Second Cru de Saint-Julien classé en 1855, élabore son premier vin à partir de 80 hectares de graves composées de galets et de graviers cimentés par des sables argileux. Les vignes, profondément enracinées pour puiser les riches intimes du terroir, se partagent entre 4 cépages pour un assemblage final dominé par le cabernet sauvignon avec ensuite environ un quart de merlot, 5 à 10 % de petit verdot et des traces de cabernet franc.

    Les vendanges sont manuelles et triées deux fois avant une vinification qui commence dans les 35 cuves inox et se termine par un élevage de 18 à 20 mois en barriques totalement neuves.

    Vous trouverez dans ce premier vin du Château Léoville Poyferré de la finesse, de l'équilibre, une complexité élégante, un beau boisé, une texture veloutée ainsi qu'une très bonne aptitude à la garde. Si le 2009 est très bien noté et mérite tous les éloges, les années qui suivent sont également dignes d’intérêt. Notamment le 2010, ample, moelleux et épicé.




    Château Léoville Poyferré

     



    Il y avait, au début du 19ème siècle, l'immense domaine de Léoville, crée par Alexandre de Gascq qui voulait en faire une exploitation modèle. Avec ses 120 hectares, c'était le plus vaste vignoble du Médoc. Le château Léoville Poyferré en est issu. Il voit le jour suite au mariage, en 1840, de la fille du marquis de Las Cases avec le baron Jean-Marie de Poyferré de Cère. 15 ans plus tard, le domaine est classé Second Cru pour la qualité de son terroir.

    En 1920, la famille Cuvelier, originaire du nord de la France et déjà active depuis plusieurs décennies dans le vignoble bordelais, prend le contrôle du domaine par le biais de la société civile des domaines de Saint-Julien. C'est aujourd'hui Didier Cuvelier qui est aux commandes.

    Avec les conseils de Michel Rolland, le célèbre consultant globe-trotter, et aidé par une équipe renouvelée et dynamique qui compte notamment l'oenologue Isabelle Davin, Didier Cuvelier a métamorphosé son domaine ces dernières années. Etude intime et profonde des sols, restructuration et replantation de nombreuses parcelles, rénovation du chai, tout a été repensé pour produire des vins à la hauteur de la réputation du domaine.

    www.leoville-poyferre.fr

  • Saint-Pierre

    Saint-Pierre

    De €45.60 - À €122.40
    Coup d'oeil
    Saint-Pierre

    Saint-Pierre

    €45.60

    Saint-Pierre

    La vinification du Château Saint-Pierre est réalisée dans les chais du Château Gloria et par la même équipe technique conduite par Rémi di Constanzo. Comme Gloria, elle bénéficie des améliorations successives des équipements réalisées depuis les années 80. L’élevage de 14 mois environ se fait à 50% en barriques neuves.

    Une sélection sévère est réalisée au chai et seulement 60% environ du volume est utilisé, le reste étant vendu au négoce. Cette sélection traduit la volonté exprimée par Jean-Louis Triaud de maintenir scrupuleusement le vin à un niveau digne des meilleurs crus classés. C’est l’avis des dégustateurs qui placent souvent et régulièrement Saint-Pierre au même niveau que la plupart de ses illustres voisins.

    La dégustation révèle un Saint-Julien classique et particulièrement puissant. La robe est très sombre, presque noire, le nez intense avec des notes de fruits noirs. En bouche, on est frappé par la densité et le charnu. La structure tannique est fine et élégante.

    Propriété de taille modeste et moins connue que ses prestigieux voisins, Saint-Pierre offre la plupart des années un excellent rapport qualité/prix. La production annuelle est d’environ 60 000 bouteilles.

     

    Château Saint-Pierre

    L’existence d’une propriété viticole sur le site du Château Saint-Pierre est attestée en 1693 mais c’est au XVIIIème siècle qu’il devint la propriété du Baron de Saint-Pierre qui lui donne alors son nom. Il est classé en 1855 (4ème grand cru) comme la plupart des domaines de Saint-Julien (onze crus classés au total). Scindé en deux par héritage, il ne retrouva son unité que dans les années 1920 aux mains d’un négociant anversois, M. Van Den Busche.

    En 1982, Henri Martin, fondateur et propriétaire du Château Gloria, fait l’acquisition de Saint-Julien. Comme Gloria, il appartient maintenant à sa fille Françoise Triaud, et son époux Jean-Louis Triaud, assure la Direction Générale. Les 17 ha de la propriété, la plus petite de Saint-Julien, bénéficient des magnifiques sols de l’appellation, graves garonnaises sur sous-sol de graves et sables, particulièrement propices à la culture de la vigne. Ils sont plantés en Cabernet Sauvignon (75%), Merlot (15%) et Cabernet Franc (10%). L’âge moyen est de 50 ans.

    http://www.domaines-henri-martin.com

  • Talbot

    Talbot

    De €57.60 - À €115.20
    Coup d'oeil
    Talbot

    Talbot

    €57.60

    Talbot

    Il est indéniable que Talbot est l’un des crus les plus célèbres du Médoc. Cette belle notoriété est sans doute due à une  mystérieuse combinaison de plusieurs facteurs : la taille de son vignoble, près de cent hectares, la régularité de son vin, depuis près d’un siècle dans la même famille, le nom de Talbot court et percutant, facile à prononcer dans toutes les langues et qui fait partie de notre histoire… Mais ce qui fait d’abord la popularité de Talbot, c’est la merveilleuse nature de son vin.

    Talbot est un champion de la longévité, ce qui ne l’empêche  pas même dans sa toute première jeunesse d’être aimable et rond, toujours marqué par des tanins soyeux et suaves, très civilisés. Talbot, a une nature extravertie, il n’est jamais replié sur  lui même, et  a la courtoisie d’être tous les jours de bonne humeur. C’est un vin  racé, avec ses notes complexes de havane et de réglisse, délicieusement classique sans jamais la moindre austérité.

     

    Château Talbot

    Grand Cru Classé Saint-Julien (Médoc), le château Talbot s'étend sur 107 hectares de vignes en culture au sein de la commune de Saint-Julien, appellation hors du commun puisqu'elle ne comporte pas moins de 11 crus classés.

    Situé de façon idéale en bordure de l'estuaire de la Gironde sur des croupes de graves alluvionnaires charriées du Massif Central par la Dordogne et des Pyrénées par la Garonne, le terroir du Château Talbot est exceptionnel.

    http://chateau-talbot.com/tablet/index.php

Inscrivez - vous