Pomerol

Pomerol

L’AOC Pomerol se situe dans la région du Libournais, elle forme une terrasse au-dessus de l’Isle, un affluent de la Dordogne. Située à proximité de Libourne, l’appellation Pomerol est célèbre pour le fameux Petrus, l’un des crus les plus rares et les plus chers du monde. Contrairement aux Graves et à Saint-Emilion, l’appellation Pomerol n’a pas été incluse dans la classification de 1855, mais sa réputation n’en est pas moins bonne. Répartie sur 770 ha l’AOC produit chaque année 31 000 hl de vins rouges.

A Pomerol le merlot est roi ! Les sols argileux du terroir de cette appellation lui permettent en effet de s’exprimer comme nulle part ailleurs. Il représente 80% de l’encépagement et il est souvent associé au cabernet franc (10%), au cabernet-sauvignon (8%) et au malbec (2%).

En bouche, les Pomerol allient finesse et intensité, avec de la chair et de l’ampleur. Leur texture souple, charnue et veloutée masque une grande puissance tannique. Ce sont des vins opulents et sensuels qui peuvent se savourer jeunes mais qui peuvent aussi mériter de se laisser attendre. Les Pomerol développent avec l’âge des bouquets d’une rare complexité et d’une grande finesse. Ils sont d’ailleurs souvent comparés à des grands vins de Bourgogne.

  • Trier par Taille

  • Trier par Prix

  • Beau Soleil Beau Soleil

    Beau Soleil

    De €26.40 - À €240.00
    Coup d'oeil
    Beau Soleil

    Beau Soleil

    €26.40

    Beau Soleil

    Au Château Beau Soleil, on pratique l’égrappage total. Durant la vinification, les températures de fermentation sont thermo-régulées et la macération est réalisée dans cinq cuves en acier inoxydable pendant 2 à 3 semaines. L’élevage est réalisé en barriques de chêne : 35% sont neuves, 35 % ont déjà vinifié une fois et 30 % deux fois.  

    Ce cru de Pomerol possède typiquement une robe sombre, un nez aux senteurs de fruits rouges et noirs, de fleurs, et une bouche ronde. Le 2001 est un beau vin ferme, d’une belle matière qui, avec le souple 2000, est un des plus beaux vins du Château. Le 2002 est flatteur et charmeur, tout comme le 2003 qui joue la souplesse et la rondeur. Le millésime 2005 est bouqueté et coloré, comme le 2006. Le 2007 livre une complexité aromatique faite de fruits noirs et de notes d'épices. Les tannins offrent en bouche de la fraîcheur et apportent à ce vin généreux, finesse et élégance.

     

    Château Beau Soleil

    Situé au Nord Est de Libourne, Pomerol est une des zones les plus prestigieuses du terroir vinicole bordelais, de par sa petite surface, qui favorise l'aspect qualitatif de la récolte, et par sa notoriété : les plus grands vins y sont représentés depuis des siècles.

    Thierry Rustmann, propriétaire de Château Beau Soleil, vous propose de découvrir un vin d'exception, confectionné avec soins et rigueur dans la plus pure des traditions grâce à Aurélie Carreau, Œnologue & Directrice du Château Beau Soleil.

    La complexité du terroir "Pomerol" ainsi que le cépage de Château Beau Soleil (100% Merlot ) nous ont permis d'obtenir un vin d'élégance et de finesse sur une propriété de 3.5 hectares. Les Arômes se dégagent avec une dominante de Merlot, on ressent également la souplesse et la rondeur avec des notes fraîches de fruits rouges, de réglisse, et de fleurs.

  • Beauregard Beauregard

    Beauregard

    De €28.00 - À €220.00
    Coup d'oeil
    Beauregard

    Beauregard

    €28.00

    Beauregard

    Au chapitre des améliorations apportées aux procédés de vinification, les chais ont été rationalisés et étendus, le cuvier entièrement neuf étant constitué de petites cuves inox adaptées à la surface des parcelles. Le vin est élevé dans 60% de barriques neuves, pendant 16 à 24 mois, puis collé au blanc d’œuf naturel et mis en bouteilles sans filtration. 

    Avec tous les investissements réalisés tant au vignoble qu’aux chais, le vin a considérablement progressé en qualité. Jusqu’en 1996, les vins étaient denses avec un style un peu sérieux et tannique. Depuis 1998, ils ont pris de la chair et ont passé un cap important. Les derniers millésimes sont époustouflants. Le deuxième vin, le Benjamin de Beauregard, est aussi d’une très bonne facture et d’un excellent rapport qualité/prix. 

    Le domaine produit 60 000 bouteilles par an.

     

    Château Beauregard

    Si l’histoire du domaine remonte au XIIème siècle avec les Chevaliers de Malte qui l’utilisaient comme relais sur la route de Saint-Jacques de Compostelle, c’est au XVIIème qu’une famille Beauregard lègue son nom au Château qu’elle y fait construire. À la fin du XVIIIème siècle, ce dernier est remplacé par le bel édifice actuel, qui mérite une visite. Le Crédit foncier de France a acheté le château en 1991 à la famille Clauzel. Le vignoble de 17,5 hectares est situé au sud du plateau de Catusseau à Pomerol, sur des sols graveleux et argilo-graveleux-sableux avec des concrétions ferrugineuses.

    Avec l’arrivée de l’excellent Vincent Priou comme directeur technique, le vignoble a été entièrement restructuré avec une sélection rigoureuse des pieds de Merlot (70%) et Cabernet franc (30%), la taille des vignes a été modifiée et les drainages refaits.

    En 2014, les familles Moulin et Cathiard rachètent Château Beauregard et opèrent une transformation en profondeur.

    www.chateau-beauregard.com
  • Bellegrave Bellegrave

    Bellegrave

    De €28.00 - À €312.00
    Coup d'oeil
    Bellegrave

    Bellegrave

    €28.00

    Bellegrave

    Les 11 hectares qui donnent naissance à ce Pomerol du château de Bellegrave se trouvent dans le sud-ouest de cette prestigieuse appellation de la Rive Droite, dans un terroir qui mélange les graves, l'argile et le sable. Le merlot, cépage phare de Pomerol constitue les 3 quarts de la cuvée avec, pour le quart restant, du cabernet franc, son fidèle lieutenant.

    Après des vendanges manuelles, les raisins sont triés avec minutie pour écarter les feuilles, les rafles et toutes ces choses qui dénaturent un millésime. La suite se déroule dans des cuves thermorégulées pour la fermentation, avant un élevage dans des fûts de chêne de l'Allier renouvelés par tiers tous les ans.

    Ainsi la famille Bouldy élabore un Pomerol classique et élégant, avec le velouté, la souplesse et la rondeur du merlot, puis le fruit et la fraîcheur du cabernet franc. Un vin à conserver de longues années pour qu'il gagne en profondeur et complexité.

     

    Château Bellegrave 

    Les vignes du château Bellegrave, domaine situé dans le sud-ouest de l'appellation Pomerol, sont cultivées par la famille Bouldy de père en fils depuis plus de 60 ans. Ainsi connaissent-ils intimement toutes les parcelles, avec leurs exigences propres et leurs fragilités. Pour les exprimer au mieux, le choix de l'agriculture biologique a été privilégié, avec une conversion en cours pour produire des raisins aussi sains que possible, sans avoir recours aux engrais et autres traitements phytosanitaires d'origine chimique.

    Le vignoble couvre 11 hectares dont près de 8 plantés en merlot et le reste en cabernet franc. Le terroir, précisément révélé lors d'une coupe de terrain de 4 mètres de profondeur en 2010, est un mélange de cailloux, de sable et d'argile bien drainé et propice aux 2 cépages qui enfoncent leurs racines en profondeur pour y puiser leur substance.

    Ecoutons Jean-Marie Boulby : "mon père m’a transmis sa passion et appris l’attention. Ma génération dispose d’outils qu’il n’avait pas. Ceci permet de mieux réussir les millésimes difficiles. Ainsi, le domaine dispose de tables de tri très perfectionnées pour affiner la récolte, de cuves thermorégulées pour des vinifications précises et de fûts de chêne de l'Allier pour des élevages bien maitrisés."

    www.chateaubellegravepomerol.com
  • Clinet Clinet

    Clinet

    De €65.00 - À €260.00
    Coup d'oeil
    Clinet

    Clinet

    €65.00

    Château Clinet

    Le château Clinet est un cru parmi les plus célèbres de Pomerol, appellation sans classement. Au 19ème siècle, il est la propriété de la famille Constant, du château Pétrus que l'on ne présente plus.

    En 1980, Jean-Michel Arcaute, aidé par Michel Rolland, révolutionne ce domaine en appliquant des techniques résolument modernes à l'époque, avec des vendanges vertes, des récoltes en surmaturité et le remplacement d'une partie du cabernet sauvignon par du merlot. La réputation des lieux fait un bon. En 1998, Jean-Louis Laborde devient le nouveau propriétaire et décide de poursuivre dans la même direction. Depuis 2003, son fils Ronan gère le domaine.

    Le vignoble se trouve dans l'ouest de la commune, où il occupe un terroir de vieilles graves sur des argiles profondes, avec présence de crasses de fer en sous-sol. L'encépagement fait honneur au merlot, cépage phare de la Rive Droite qui représente ici 85 % de la surface, avec également 10 % de cabernet sauvignon et 5 % de cabernet franc.

    Au chai, le bois domine, avec des cuves tronconiques en chêne pour des vinifications parcellaires et des barriques pour les élevages. Une courte citation en exergue sur le site Internet résume l'esprit et l'humilité qui anime l'équipe du château Clinet : notre engagement en mémoire du passé ? Rester humble en prévision de l'avenir.

    www.chateauclinet.fr
  • La Conseillante La Conseillante Coup d'oeil
    La Conseillante

    La Conseillante

    €168.00

    La Conseillante

    La vigne est travaillée de façon manuelle. La vinification est conduite dans des cuves inox avec échangeur thermique, en respectant les spécificités des diverses parcelles (un nouveau chai de 22 cuves est en projet pour encore améliorer cette approche parcellaire). L’élevage est conduit pendant 16 à 18 mois en barriques de chêne (80 à 100% neuves suivant les millésimes). L’assemblage final fait l’objet de choix stricts pour garantir le haut niveau de qualité du 1er vin.

    Le vin avait connu une éclipse jusqu’en 1980 pour donner ensuite une série éblouissante. Puissance, volume, richesse aromatique, harmonie et finesse reviennent dans les commentaires de dégustation année par année et particulièrement, après le merveilleux 2005, en 2008, 2009 et 2010. La longueur en bouche est exceptionnelle. Le potentiel de garde peut atteindre 30 ans ou plus.

    Dans ses meilleures années, le vin se classe tout au sommet de la hiérarchie des Pomerol. Malheureusement son prix, toujours très conséquent, a tendance à suivre.

     

    Château La Conseillante

    L’histoire de La Conseillante, l’un des plus célèbres vins de Pomerol après Petrus , débute au XVIIIe siècle. Catherine Conseillan, marchande de métaux à Libourne, constitue un vignoble de 12 ha entre 1735 et 1776 et fait construire le château que nous connaissons aujourd’hui.  Elle donne son nom au domaine en 1754. Après plusieurs changements de propriétaires, le domaine est acheté en 1871 par Louis Nicolas. Il restera  ensuite et jusqu’à ce jour dans la famille Nicolas.

    Dans les années 1970, Bernard et Francis Nicolas rénovent le cuvier et introduisent des cuves en inox sur les conseils du légendaire professeur et œnologue Emile Peynaud. Depuis 2010, ce sont Bertrand, Jean-Valmy et Henri Nicolas qui, 5 générations après, gèrent  la propriété familiale. La direction est assurée depuis 2004 par Jean-Michel Laporte, ingénieur agronome.

    Magnifiquement situé entre Petrus et Cheval Blanc, le vignoble de 12 ha, sur sol argilo-graveleux avec sous-sol de crasses de fer, est planté de Merlot (80%) et de Cabernet franc (20%). L’âge des vignes est de 40 ans. Avec une structure du vignoble inchangée depuis 1871, La Conseillante a pu maintenir une grande constance de qualité au cours des siècles.

    Depuis 2007, La Conseillante produit un second vin nommé "Duo de Conseillante".

    http://www.la-conseillante.com

Inscrivez - vous